Lyon Place Financière et Tertiaire

Publié le 19/03/2020

Celle du 25 maidisponible !

Retrouvez les Tribunes signées par les membres de la place financière

En cette période si particulière, nous avons choisi de maintenir le dialogue entre acteurs de la place, entre professions. Chaque jour, nous donnons la parole à une personnalité représentative d’un métier présent dans notre association.

Merci à tous ceux qui ont bien voulu partager avec nous leur vision sur cette crise,  relayer les dispositifs mis en place.

Vous retrouverez ci-dessous les prises de parole qui ont alimenté nos colonnes quotidiennes depuis plus d’un mois. Bonne lecture !

 

News 25 mai

Philippe VALENTIN, Président de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne

L’union des acteurs économiques du Rhône et de la Loire – Une mobilisation inédite, à la hauteur du chantier de reconstruction de notre économie.
Avec plus de 20 partenaires publics et privés, nous venons de lancer, en un temps record, la plateforme digitale CARE – Collectif pour l’Assistance au Redémarrage des Entreprises !
Nous avons lancé cette initiative avec le soutien du MEDEF et de la CPME, en lien avec nos collègues des CMA et Chambres d’Agriculture du Rhône et de la Loire. C’est une belle illustration de notre capacité d’adaptation et de cet esprit très coopératif qui nous anime. (…)

News 20 mai

Lionel Flasseur, Directeur Général Auvergne Rhône-Alpes Tourisme

« Jamais notre positionnement Renaître ici n’aura pris autant de sens, renforcé par notre vision pour un tourisme bienveillant que nous portons depuis 2 ans »

La crise que nous traversons, à côté de son impact économique majeur pour notre secteur comme pour l’économie régionale, agit comme un accélérateur de transformation pour notre filière, déjà très engagée sur cette voie.

Quelques chiffres donnent la mesure de ce que nous représentons :  9% du PIB d’Auvergne Rhône-Alpes, soit plus de 21 milliards d’euros de consommation, avec un effort d’investissement conséquent (2 milliards/an).  Nous venons immédiatement après la région Ile de France, et connaissons une croissance continue du nombre d’emplois, 171 000 avant la crise. (…)

News 19 mai

Yves Millardet, Président du Directoire de l’AFL

LA RELANCE CONTRACYCLIQUE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE LEURS GROUPEMENTS

Beaucoup questionnent la capacité des collectivités locales françaises à faire face aux conséquences financières de la Covid-19, une partie très significative de l’investissement public étant porté par elles. Leur rôle dans la relance contracyclique sera déterminant. Dès lors, leur situation financière au moment du choc mérite attention, afin de s’assurer de leur capacité à être au rendez-vous.

Rappelons les fondamentaux du cadre administratif applicable au secteur local français : interdites de déficit tant au moment du vote des budgets que dans l’exécution de ceux-ci, obligées d’utiliser l’emprunt uniquement pour couvrir l’investissement et non le fonctionnement, non soumises au droit de la faillite, interdites de recourir à l’emprunt pour rembourser des emprunts passés, les collectivités vivent dans un carcan administratif très puissant, qui à lui seul génère une situation financière globale très saine. (…)

News 18 mai

Christian Jacques BERRET, Directeur Régional Auvergne-Rhône-Alpes de la Banque de France

FINANCEMENT de CRISE :  DE LA REANIMATION à la REEDUCATION, de la rééducation à la CONVALESCENCE ?

Durs moments que ceux que nous vivons … La crise sanitaire a provoqué la forte détérioration, voire l’arrêt instantané de nombre d’entreprises, et une perte d’activité globale pour l’économie française à hauteur du tiers de ses capacités ordinaires.

Les états et les banques centrales sont intervenues massivement dès que la dimension du risque sanitaire a pris officiellement la forme d’une pandémie. Chaque état a trouvé sa propre recette, mais la dimension de l’arsenal public mis en œuvre s’est chiffrée d’emblée en centaines de milliards. (400 pour la France, 700 pour l’Allemagne, et presque l’équivalent du PIB français pour les Etats-Unis). (…)

News 15 mai

Frédéric Maurel, Président de LPFT

Depuis deux mois, nous ouvrons une tribune quotidienne à des personnalités de la place financière et d’horizons divers : entreprises, économie sociale et solidaire, monde de la culture, élus, représentants de l’Etat, chercheurs, représentant des professions, … Tous se sont prêtés à l’exercice avec engagement. Merci à chacun d’avoir éclairé nos réflexions.

Que de « révolutions disruptives » en moins de deux mois ! :

Nous sommes revenus à des questions fondamentales :  quelle est la valeur de la vie en regard de son coût pour la société ? Quelle est la juste rémunération de professionnels travaillant dans les besoins premiers ? Comment va évoluer la relation à l’autre désormais modifiée par « les barrières » du masque et de la distanciation ? (…)

News 14 mai

Sylvie Ramond, Directrice du musée des MBA

Il nous faut pleinement profiter de ce moment inédit pour se projeter dans un futur qui intégrera forcément ce que nous sommes en train de vivre. Nous voilà conduits à utiliser ce temps qui nous est imposé pour réfléchir à ce que sera le musée de demain.

Il faudrait que nous parvenions à remettre en cause ce système productiviste qui a eu pour conséquence de saturer l’offre des expositions en régions comme à Paris et qui soumet chaque institution à une logique où, déjà, l’organisation vient envahir et dominer la conception.

Une des solutions à laquelle nous songions serait de trouver un meilleur partage entre les expositions et les collections, de concevoir une sorte de dégradés de propositions entre ces deux pôles (…)

News 13 mai

Frédéric AUMONT, Notaire, Président de la Chambre des notaires du Rhône

Crise du Covid-19

La crise que nous sommes en train de vivre est une épreuve pour chacun d’entre nous.
Elle est également une épreuve pour toutes les organisations et notamment les entreprises.

Le notariat, au travers de ses 15.000 notaires et plus de 60.000 collaborateurs, répartis sur la France entière et les territoires d’Outre-mer, a dû faire face, comme chacun, au choc qu’a constitué cette pandémie.

Il faut le reconnaître : rien n’était prévu, rien n’était anticipé, tout a été géré dans l’immédiateté avec un maître mot : Continuer (…)

News 12 mai

Christophe VELUT, Président A3E (Association des Experts en Evaluation d’Entreprises) , Directeur Général Advolis Orfis

 

Quelles conséquences de la crise sur les valorisations ?

L’association A3E avait attiré l’attention en 2019, et notamment dans la lettre du 4ème trimestre 2019, sur la progression générale des valeurs, alors qu’un ralentissement mondial était annoncé depuis un an. Le coronavirus a été le « black- swann » tant redouté.

La crise pandémique a un impact économique et financier sans précédent, très supérieur à celui des précédentes crises : le PIB s’est effondré de 6% au 1er trimestre 2020, et le gouvernement annonce un PIB révisé pour 2020 estimé à -4%-6%. A titre d’information, le PIB s’était élevé lors des précédentes crises à 0,8% en 2003, -2,9% en 2009, ou encore 0,3% en 2012.  (…)

News 11 mai

Bernard DEVERT, Fondateur de Habitat et Humanisme

Sortir de ces crises annoncées pour que tous s’en sortent.

Sortir, enfin ! Le confinement a imposé bien des ruptures avec l’arrêt brutal de l’activité économique et mis à mal nos idées de puissance. Où était-il l’homme augmenté, comme il aime à se présenter.

Quelle que soit notre condition sociale, il a fallu ‘se cacher’ pour échapper à la grave crise sanitaire surgie sans crier gare. Ne fut-elle pas associée à une guerre – l’expression peut être discutée – mais elle a mis en terre bien des victimes et par terre une économie qui, sans le soutien de l’Etat, ne parviendrait pas, ou difficilement, à se redresser. (…)

News 7 mai

Eric Cotte, Directeur général du CIC Lyonnaise de Banque

 

Si la période que nous venons de vivre était exceptionnelle par sa brutalité, nous savions tous   qu’elle connaitrait un terme avec la baisse des contaminations, le dé confinement.

Nous y sommes enfin.

Mais la phase qui s’ouvre à nous n’en est pas moins compliquée au niveau sanitaire, économique et social et demande beaucoup d’ingéniosité en termes de logistique et d’organisation.

Au lot d’interrogations qui nous ont submergé s’en ajoute une qui n’est pas moindre : quelle est l’issue de cette phase ? (…)

News 6 mai

Alexis JANIN, Directeur Listing Auvergne Rhône-Alpes – Bourgogne Franche-Comté – Grand Est
de Euronext

 

Depuis fin février, les marchés actions traversent la crise la plus brutale de ces dernières décennies. Ils ont tout d’abord dévissé de près de 40% en quelques jours avant de connaître un rebond important – laissant les principaux indices européens à -25% de leurs valeurs d’avant crise. Plusieurs éléments viennent cependant éclairer ces mouvements singuliers.

Contrairement à la crise de 2008, initiée par les subprimes, elle n’est pas seulement financière mais aussi sanitaire et économique.

Par ailleurs, les banques centrales et les gouvernements ont fait preuve d’efficience dans les mesures déployées afin d’éviter tout effondrement économique. Une partie de ces initiatives, liées à la relance elle-même, sont encore en négociation, notamment en Europe. (…)

News 5 mai

Alexandre Bideau (Lamy Lexel) et Blandine Roche (Crédit Mutuel Equity), Présidents du Club Cordélia de LPFT

 

Le club Cordelia offre un lieu unique d’échange et de convivialité aux jeunes managers de la place financière. Nous avons demandé à Blandine Roche et Alexandre Bideau, animateurs de ce club, de témoigner de ce qu’ils vivent actuellement, eux qui démarraient leur vie professionnelle en 2008, et de ce qu’ils ont à dire aux jeunes professionnels.

 

News 4 mai

Jean-Luc Raunicher, Président du MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes

Il y aurait beaucoup à dire à propos de la crise inédite que nous vivons, et notamment de ses conséquences économiques et sociales dramatiques, défis colossaux auxquels nos sociétés occidentales vont très rapidement être confrontées.

Je choisis d’en tirer quelques premiers enseignements.

D’abord saluer la responsabilité des chefs d’entreprise qui, dans la tempête, ont assuré, pour la très grande majorité d’entre eux, la continuité de leur activité, lorsque celle-ci était possible, en plaçant la sécurité sanitaire de leurs collaborateurs au premier rang de leurs priorités. A défaut, sans masques, sans gel hydroalcoolique et sans guides de bonnes pratiques, il n’y avait d’autre choix que de fermer temporairement les portes de son entreprise. Un crève-cœur. (…)

News 30 avril

Sylvain Boccon-Gibod, Président de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Lyon

Notre société connait une période de crise sanitaire mondiale sans précédent, avec des incidences multiples. Du fait du nécessaire confinement, l’économie française se trouve quasiment arrêtée et les incertitudes sur les modalités de reprise sont importantes.

Pour autant, l’économie doit se remettre en route avec la sécurité et les mesures indispensables pour protéger les salariés et leurs familles.

Le commissaire aux comptes (CAC), acteur indépendant et tiers de confiance, a pour mission de protéger l’intérêt général en surveillant la santé des entreprises et la sincérité de leurs comptes. Mais, comme pour beaucoup d’autres professions, l’exercice de notre mission doit s’adapter à ce contexte si particulier.

News 29 avril

Pascal LE MERRER, Directeur Général chez Journées de L’Economie

Quand on redécouvre le prix de la vie

En 1977 Alfred Sauvy publiait un petit livre « Coût et valeur de la vie humaine » où il estimait que tous les pays ne faisaient pas les efforts nécessaires pour diminuer la mortalité car « Il arrive toujours un moment où l’argent est en balance avec la vie humaine. »

La pandémie actuelle a réveillé ce débat : jusqu’où faut-il sauver des vies au dépend de l’activité économique ? Chaque individu peut réagir librement, pour certains la vie est sacrée, il faut tout faire pour la sauver, pour d’autres, il faut accepter la fatalité, sans oublier ceux qui pensent que cela n’arrive qu’aux autres ou que la liberté est plus importante que la sécurité. (…)

News 28 avril

Alain Denizot, Président du Directoire, Caisse d’Epargne Rhône Alpes

Engagés ensemble…

La crise économique, qui suit de quelques semaines la crise sanitaire et qui s’y « associe », nous fait bien évidemment craindre ses impacts en termes de défaillances d’entreprises, en termes d’emplois, en termes d’effets sur la précarité et les plus fragiles, sur la cohésion de notre pays, sur la cohésion de l’Europe, cohésions déjà difficiles avant le Covid-19.

Nous avons raison de craindre les impacts de cette crise : ils sont assurément violents, probablement durables.

Mais ces craintes, j’en suis convaincu, pour chacune et chacun d’entre nous qui assurons des responsabilités dans notre Région, dans nos entreprises, dans nos « maisons », nous portent et nous engagent. Nous savons intimement, dans cette crise, que notre rôle, aujourd’hui, avec nos équipes, nos moyens, nos savoir-faire, nos intelligences collectives, est d’avancer, d’accompagner, de combattre, de soutenir, de mobiliser…

News 27 avril

Général de corps d’armée Philippe GUIMBERT, commandant la région de gendarmerie Auvergne Rhône-Alpes et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité sud-est

(crédit photo : Christophe CORVI)

Nous vivons une crise inédite et soudaine, une crise globale, où s’entrechoquent problématiques sanitaire, économique, éducative et sécuritaire.

La gendarmerie nationale assure la sécurité du quotidien au cœur de nos territoires mais elle est aussi organisée pour faire face aux crises qui, ces dernières années, ne nous ont pas épargnés.

Dans cette crise du Covid-19, notre mission première est le contrôle des mesures de confinement. Pour autant, au regard des enjeux socio-économiques majeurs induits par cette pandémie, la sécurité économique territoriale est un impératif pour notre institution.

La gendarmerie travaille depuis longtemps avec le monde de l’entreprise, au sein du riche écosystème lyonnais et régional et contribue, à son niveau, à la préservation du potentiel économique local.

News 24 avril

Jean-Charles FODDIS, Directeur Exécutif de l’ADERLY

A l’ADERLY, nous vivons cette situation inédite et hors-norme au côté des entreprises qui ont choisi de venir se développer à Lyon, et de celles en cours de réflexion pour faire de notre territoire leur prochain pôle opérationnel.

Évidemment, ces entreprises ne sont pas toutes égales face à cette crise. Pour les PME étrangères ayant investi récemment sur notre territoire, les enjeux sont ainsi parfois très complexes, et se pose dès maintenant la question du redémarrage, et des modes d’accompagnement appropriés en fonction des situations, sachant que les besoins risquent d’être très importants.

Nous travaillons donc maintenant sur l’adaptation de notre organisation opérationnelle à la prochaine phase de sortie de confinement, pour poursuivre et intensifier notre action de soutien auprès de notre communauté d’entreprises implantées, mais aussi sur l’évolution de nos pratiques et de notre approche dans le nouveau paradigme qui se dessine progressivement.

News 23 avril

Bruno Mirieu de Labarre, Associé Gérant de Rothschild Martin Maurel

Force est de constater que la période que nous traversons et l’enchaînement de signaux négatifs pèsent considérablement sur le moral des investisseurs.

Dans ce contexte global qui a entrainé un bouleversement sans précédent de nos habitudes de consommation, notre comportement et notre façon de travailler (à l’heure actuelle, par exemple, plus de 90% des collaborateurs Rothschild Martin Maurel sont en télétravail), trois scenarii sont généralement évoqués par les différents analystes et économistes (…)

News 22 avril

Antoine QUADRINI, Président du CESER Auvergne-Rhône-Alpes

(Crédits photo : Jean-François MARIN)

Cette crise sans précédent nous interroge naturellement sur nos organisations et notre quotidien. Elle nous confine et ses impacts s’annoncent d’ores et déjà importants dans bien des domaines. Mais dans cette épreuve, il est important que chacun puisse, au besoin avec des moyens renouvelés, poursuivre ses engagements au service de l’intérêt général.

C’est pourquoi, depuis le 12 mars 2020 et les mesures gouvernementales pour lutter contre le Covid-19, le Conseil économique, Social et Environnemental Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de créer son « Observatoire du COVID-19 ».

Celui-ci a pour mission de recueillir l’ensemble des données statistiques régionales sur les conséquences et l’impact de la crise du Coronavirus, sur le plan économique, social et environnemental.

News 21 avril

Serge DEYGAS, Bâtonnier de l’Ordre des avocats au Barreau de Lyon

 

Rappelons tout d’abord que cette crise sanitaire s’est imposée à nous à la suite d’un mouvement inédit et historique des avocats contre la réforme des retraites. Elle frappe ainsi de plein fouet notre profession, déjà affaiblie par plus de 10 semaines de grève.
Le Barreau de Lyon, avec le concours de nos instances nationales, a défendu ardemment les avocats afin d’assurer à tout citoyen un réel accès au droit, quelle que soit sa situation sociale ou géographique.

C’est aujourd’hui avec la même ferveur que nous déployons toutes nos forces pour soutenir les cabinets qui sont nombreux à rencontrer de grandes difficultés économiques. Comme tout entrepreneur, l’avocat doit, au-delà de la gestion de ses dossiers, gérer la petite ou moyenne entreprise qu’est le cabinet. Ressources humaines, trésorerie, stratégie de développement… les défis sont nombreux.

News 20 avril

Un mois de confinement (déjà !) ….

… qui aura montré la capacité d’adaptation de notre environnement,
… et fait naître un besoin grandissant d’échanger.
Les préoccupations diffèrent selon les métiers, mais elles ont en commun la complexité et la gravité de ce que nous vivons.

Dans ce contexte, Lyon Place Financière et Tertiaire interroge chaque jour pour vous les représentants de notre communauté financière et économique régionale. Qu’ils soient remerciés pour leur accueil et leurs témoignages !

Retrouvez aujourd’hui les tribunes parues ces derniers jours dans ces colonnes (en d’autres, sur notre site ….)

News 17 avril

Bernard LAURENT, Professeur emlyon business school, CESER Rhône-Alpes

Crise du Cov-19 : Les Etats à la manœuvre

La crise du covid-19 a conduit à mettre le monde à l’arrêt ou presque. Prenons-nous vraiment la mesure de ce qui nous arrive, avec la moitié de l’humanité confinée ? Les premières prévisions disponibles, certes bien difficiles à établir, prédisent un avenir sombre. Mardi 14 avril, le FMI a annoncé une évolution négative du PIB  mondial pour 2020 (- 3 %). Si la Chine reste positive (+ 1,2 %) – mais elle vient de si haut malgré le ralentissement de ces dernières années – c’est un jeu de massacre derrière : – 5,2 % pour le Japon, – 6,1 % pour les Etats-Unis, 6,5 % pour le Royaume-Uni, – 7 % pour l’Allemagne, – 7,2 % pour la France, – 7,5 pour la zone Euro, – 9,1 % pour l’Italie. L’ampleur de la crise à venir nous renvoie à celle de 1929 (…)

 

News 16 avril

Jean-Pierre BES Directeur du Réseau Auvergne-Rhône-Alpes de Bpifrance

La région Auvergne-Rhône-Alpes a réagi très rapidement à la crise majeure actuelle que nous traversons, en mettant en place un dispositif massif et spécifique d’aides aux entreprises.

Un des piliers important de ce dispositif est constitué par le PRET REGION AUVERGNE-RHONE-ALPES COVID 19, mis en place par Bpifrance,qui intervient en tant qu’opérateur pour le compte de la région AURA.

Bien évidemment, l’ensemble de la communauté bancaire régionale  sous l’égide de la FBF (Fédération Bancaire Francaise) est largement associée a ce dispositif.  Elle a déjà mobilisé ses équipes pour qu’elles constituent un canal de distribution privilégié de ce prêt. (…)

 

News 15 avril

Tribune de Guillaume Robin, Président de Lyon Pôle Bourse

Dans quel rapport annuel d’une société cotée avions-nous pu lire qu’une pandémie mondiale représentait un risque pour l’entreprise ? A ma connaissance, aucun. Pourtant, les investisseurs et les régulateurs européens et français sont insatiables sur le sujet des risques et exigent que nous en remplissions des pages et des pages dans le désormais Document Unique d’Enregistrement :risques économiques, risques de corruption, risques environnementaux, risques sociaux.

A grand renfort de cartographies multiples et d’estimations d’impacts, la société cotée a le devoir de tout prévoir, et surtout le pire. Peine perdue, un virus a mis à terre l’économie mondiale en quelques mois et quasiment à l’arrêt une multitude d’entreprises, prenant au dépourvu les investisseurs. (…)

 

News 14 avril

Tribune de Thierry Gardon, Président du Tribunal de Commerce

La situation économique des entreprises, à quelques rares exceptions près, ne peut bien évidemment que se dégrader dans le temps ! Les aides de l’état quelles qu’elles soient ne constituent qu’une augmentation de l’endettement et, à ce titre, si ces aides répondent effectivement à un besoin immédiat, elles fragilisent indubitablement leur pérennité.

Il convient également d’analyser au cas par cas l’intérêt de ces soutiens et leur utilité dans le temps aux regards des spécificités de chaque entreprise afin d’éviter les effets d’aubaine, les situations irrémédiablement compromises et l’utilisation à d’autres fins des fonds obtenus.
Nous avons pu constater dès le 16 mars une augmentation importante des demandes de mandat ad ‘hoc (…)

News 10 avril

Tribune de Frédéric MAUREL, Président de LPFT

Nous avons tenu ce jour un Comité d’Orientation ; je voudrais partager avec vous la richesse des échanges. La gravité était au rendez-vous, l’inquiétude aussi pour affronter la traversée de cette crise sanitaire et les périodes qui suivront : la sortie de crise, la reprise et, bien après, le temps des remboursements …

Tous ont salué les mesures très significatives prises au plan européen, national, régional et métropolitain ; leur mise en place a été globalement rapide, est qualifiée d’efficiente pour les entreprises sans fragilité financière à l’entrée de la crise. L’octroi des PGE atteint déjà 1 milliard d’euros dans notre région, un autre milliard est dans les tuyaux. Au plan régional, un prêt spécifique adressé aux TPE, viendra s’ajouter au PGE. BPI France en est l’opérateur. (…)

News 09 avril 

Tribune Daniel Karyotis, Directeur Général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

La crise que nous sommes en train de vivre est unique à bien des égards. Première grande crise dont l’origine n’est pas financière mais sanitaire avec une pandémie qui s’étend sur toute la planète. Unique car nous redécouvrons que la santé est notre bien le plus précieux et les mesures de confinement confortent l’idée que nous sommes dans un environnement de guerre contre un virus.

Dans des conditions extrêmes, l’Etat a proposé des mesures fortes et adaptées à la situation présente. Le Prêt garanti par l’Etat, le fameux PGE, est ainsi un vrai soulagement pour les professionnels et les entreprises. Près de 300 Mds d’euros de PGE pourraient ainsi être mis en place au cours des prochaines semaines mais cela serait-il possible sans un réseau bancaire fort, pro actif et présent physiquement au cœur de cette tempête ? (…)

News 08 avril 

Tribune Philippe Guerand, Président de la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes

La crise sanitaire que nous vivons se double aujourd’hui d’une crise économique grave.  Nos TPE-PME, nos commerces, nos industries, les professionnels du tourisme et des services traversent une épreuve sans précédent. Après une baisse d’activité de 20 à 30% en mars, nous redoutons un recul d’au moins 50% en avril. A cela s’ajoute une forte crainte : celle d’exposer ses salariés.

Dans ce contexte de crise, les 13 CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes et la CCI de région sont sur le pont et ont réalloué leurs ressources en un temps record pour se mettre entièrement à l’écoute de leurs ressortissants. Nous avons mis au point une organisation régionale agile et réactive (…)

News 07 avril 

Tribune Bertrand Rambaud, Président du Groupe Siparex

Certains comparent la période que nous traversons à la crise de 2008. Il y a une différence de taille : en 2008 il s’agissait avant tout d’une crise financière et de solvabilité mais l’appareil productif n’était pas touché.

Aujourd’hui, la crise sanitaire qui entraine une chute vertigineuse de l’activité est la cause de la crise financière. Elle génère un besoin en liquidités qui semble sans limite. Et face à cette crise, les différents acteurs de la scène financière ont joué jusqu’à présent pleinement leur rôle.

Face à une situation aux évolutions protéiformes qui changent parfois d’heure en heure, quel peut être le rôle du private equity et son accompagnement dans les participations ?

News 04 avril

A la Une, les tribunes à retrouver !

News 03 avril

Tribune de Pascal Gustin, Président de Algoé Consultants

Adapter son management en temps de télétravail … Des conseils à suivre !

(…) Le télétravail nécessite un cadre différent et plus strict de fonctionnement, ainsi qu’un management adapté. Les conseils en la matière ne manquent pas et font florès. Que retenir ? En premier de dissocier dans votre mode de management l’accompagnement individuel des collaborateurs de l’animation collective.(…)

Pour les dirigeants et managers, une seule recommandation donc : adaptez votre style de management au contexte de l’éloignement et de l’urgence, expliquez-le et donnez le cadre et les règles nouvelles qu’impose cette période, que nous espérons tous transitoire.

 

News 02 avril

Tribune de Gilles Assollant, Président du Directoire d’Incit’financement

Start up, investisseurs : mobilisation collective face à l‘état d’urgence

(…) Du côté des entreprises, la situation peut se résumer de la façon suivante : Mise en place d’un plan d’action autour de : faire rentrer le cash, différer les remboursements de prêts, mettre en place le chômage partiel et obtenir le maximum de report de charges fixes. (…) Chaque entreprise est un cas particulier.(…)

Notre rôle en tant que business angels est de nous concentrer sur notre portefeuille de participations en les accompagnant et les aidant financièrement si nécessaire. Les investissements sur les nouveaux projets subissent un vrai coup de frein.

News 01 avril

Tribune de Guirec PENHOAT, Vice-Président de LPFT

Cash is king !

…mais la clef pour passer ce cap et pour anticiper le rebond inéluctable, c’est le cash. Le cash pour plus financer la période de confinement Le cash pour financer la reprise d’activités Le cash pour financer à terme les reports d’échéances Le cash pour saisir les opportunités (…).

L’état a mis en place des possibilités de report des échéances fiscales, sociales et bancaires, (…), le tout afin de leur permettre de dégager les moyens de tenir sur une période qui ira bien au-delà du confinement. Le cash, c’est maintenant et il faut regarder le plus loin possible pour ne pas mourir guéri.

News 31 mars

Tribune de Jean-Pierre GITENAY, Président du Groupe APICIL

APICIL : les défis de la crise vus par un groupe de protection sociale

APICIL, un groupe de protection sociale dans un contexte de crise sanitaire majeure (…)  Quelles sont aujourd’hui les préoccupations immédiates ? Respecter les grands équilibres financiers, la trésorerie, et plus particulièrement le bon encaissement des cotisations, l’augmentation des prestations servies, et enfin L’incertitude générale concernant l’évolution très rapide de la réglementation qui se construit chaque jour de manière empirique. (..)Le GROUPE APICIL reste fidèle, dans la gestion de cette crise, à ses valeurs de solidarité et d’humanisme et continue à œuvrer pour l’intérêt général. (..)

 

News 30 mars

Tribune de Béatrice VARICHON, Déléguée Générale de LPFT

Nous vous savons tous « sur le pont » dans cette période difficile, pour accompagner les entreprises de la région. Votre temps est précieux : cette communication resserrée à dessein vous informe et maintient notre lien. Voici maintenant une semaine que nous avons lancé cette news spéciale.

Notre tribune quotidienne donne la parole aux professions de notre place financière, fidèles à notre mission d’assurer un relai, un lieu d’échange privilégié pour la communauté financière régionale. Chacun apporte son éclairage sur cette période inédite et explique comment s’organise sa profession pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises.

 

News 27 mars

Tribune de Eric WALSCHOTS, Correspondant Régional Auvergne-Rhône-Alpes
de la Fédération Française de l’Assurance

Les assurances ont été référencées comme une activité essentielle par l’arrêté du 17 mars 2020. Nos plans de continuité ont été déployés en respectant les précautions sanitaires prises par les autorités, notamment en termes de confinement. Nos milliers de salariés poursuivent leur activité à distance.

Les souscriptions, la gestion et le règlement des prestations se poursuivent car il continue à y avoir des accidents de voiture et des dégâts des eaux, et nous devons pouvoir répondre aux situations les plus urgentes de nos clients malgré des conditions de travail à distance.

News 26 mars

Tribune de Odile DUBREUIL, Présidente de l’Ordre des Experts-Comptables Rhône-Alpes
et Evelyne SERIN CABEAU, Présidente de l’Ordre des Experts-Comptables Auvergne

Les experts-comptables se mobilisent avec leurs clients mais n’oublient pas les entreprises sans expert-comptable et qui se trouvent en ce moment pour certaines, démunies.
Les Ordres des Experts-Comptables d’Auvergne et de Rhône-Alpes ont allié leurs forces pour la mise en place d’un dispositif d’aide dénommé « Covid-19 – Conseil expertise ». Il est destiné exclusivement aux chefs d’entreprise de la région qui ne sont pas déjà accompagnés par un expert-comptable.

 

News 25 mars

Tribune de Christian Jacques BERRET, Directeur Régional Auvergne-Rhône-Alpes
de la Banque de France

L’irruption du coronavirus a plongé notre pays et le monde entier dans l’inconnu, heurtant de plein fouet notre économie. L’ampleur et la durée de ce choc sont encore très incertaines à l’heure d’écrire ces lignes. Un nombre important d’entreprises en France sont à l’arrêt, et leur pérennité est parfois menacée. Mais après un état de sidération, vient le temps de la réaction. Il est à espérer que ce choc ne soit que temporaire.

Les autorités monétaires, tout comme les autorités publiques et tous les grands organismes représentatifs des intérêts économiques ont rapidement étudié et mis en place des réponses fortes à cette situation.

News 24 mars

Tribune de Frédéric MAUREL, Président de LPFT

La France est plongée dans cette crise sanitaire; son économie se fige; sur le terrain les entreprises se battent pour trouver les bons arbitrages entre la poursuite actuelle de leur activité et le recours au chômage partiel.

Retenons déjà : le lancement dès mercredi des prêts garantis par l’Etat, la mise en place d’un comité de crise face à la situation de dégradation des délais de paiement par la Banque de France, la contribution des membres de la Fédération Française des Assurances au Fonds de solidarité mis en place par les pouvoirs publics en faveur des TPE et des indépendants.

News 23 mars

Tribune de Frédéric OUDA, Président de la Fédération Bancaire Française

Le secteur bancaire est appelé à la rescousse pour venir en aide aux dizaines de millier d’entreprises qui ont du fermer à cause de l’épidémie.

Grâce à la garantie de l’Etat de 300 milliards d’euros, les entreprises en difficulté pourront souscrire un crédit d’un montant maximal de trois mois de chiffre d’affaires à un taux de 0,25%.

 

News 20 mars

Tribune du bureau de LPFT et la Banque de France

Plus que jamais, la notion de place financière a un sens dans sa définition première : les professionnels de la finance sont au service de l’économie réelle, des particuliers, des entreprises y compris et surtout les plus fragiles. Chaque jour qui passe, voire chaque heure, apporte son lot d’informations, de précisions, parfois de modifications sur des annonces récentes… En tant que Place Financière, notre mission reste d’être à vos côtés dans le défi que représentent des semaines de quasi inactivité pour nos entreprises.

Avec le soutien actif de la Banque de France, du Comité Régional des Banques, de Bpifrance, des assureurs-crédits, nous nous organisons pour vous transmettre de la façon la plus réactive possible les informations essentielles pour l’accompagnement des entreprises en matière financière.